Exemple de synesthésie graphème couleur




Rien de tel qu'un bon exemple afin de se rendre compte de la diversité des perceptions synesthésiques, et de nuancer un premier avis selon lequel les synesthètes graphème couleur voient les tous les graphèmes en couleur et seulement ça, comme nous pourrions voir chaque lettre nous même si on les écrivait ainsi. Certaines perceptions sont très particulières et difficiles à concevoir pour un non synesthète.

Merci à M pour son témoignage très instructif, agrémenté de réflexions très pertinentes! Mes questions sont notées en gras, tandis que les réponses de M sont notées en italiques. Certaines explications sont notées en écriture normale.

Comme dit en introduction, la synesthésie graphème couleur ne se limite pas en fait aux seules couleurs, mais plutôt à des caractéristiques visuelles, dont la couleur est la principale, mais pas la seule! L'intensité de la couleurs, le caractère opaque ou transparent... Poour certains graphèmes, il faudrait presque inventer les mots pour décrire ce que le synesthète voit, la langue française n'étant pas assez riche pour exprimer la palette de sensations visuelles perçues. De plus, il peut arriver que certaines perceptions d'une même caractéristique soient multiples : un synesthète pourra par exemple voir un B à la fois en jaune et en bleu, ce qui dépendra parfois du contexte mais aussi de l'état mental propre du synesthète. Cette dernière constatation ne doit par ailleurs pas nous étonner : une lettre écrite en noir est reconnue par un synesthète, comme à la fois noire et de la couleur synesthésique qui lui est associée.
0 - transparent (ce qui m'a fait réaliser que ca ne pouvait pas venir de lettres et chiffres aimantés quand j'etais petite, ce que je croyais au debut - c'est pareil pour le son "aïe" en anglais, argent brillant, ca n'existe pas chez les enfants)
1 - noir
2 - jaune
3 - vert foncé
4 - bleu clair
5 - noir
6 - rouge tres vif
7 - vert clair
8 - bleu fonce
9 - marron fonce  
A - blanc
B - jaune/beige
C - fonce mais je sais pas quelle couleur
D - bleuté
E - noir
F - jaune/beige
G - jaune/beige
H - transparent
I - tres rouge vif
J - noir
K - foncé, dans les marron noir
L - jaunatre
M - noir
N - noir
O - clair blanc bleute?
P - marron
Q - foncé... marron noir
R - vert fonce
S - jaune tres vif
T - marron legerement clair
U - noir
V - j'aurais dit beige aussi... mais ca dépend
W - noir
X - argent
Y - genre d'orange zarbi
Z - noir
Il est dit que les chiffres et les premieres lettres de l'alphabet se correspondent en general. Je n'avais jamais remarqué jusqu'a ce que je lise cette affirmation mais c'est assez vrai.
De fait, il n'est pas rare, même si ce n'est pas toujours le cas, que les premières lettres des alphabets correspondent en gros, au niveau des couleurs, aux premiers chiffres. D'aucuns pensent que les correspondances signerait le caractère "appris" d'une synesthésie. Aucune étude ne permet cependant de montrer un lien entre chiffre et lettres.

L'intensité d'une couleur synesthésique semble fluctuer selon les éléments qui lui sont proches, ou le fond. Cet effet est très connu : le contexte peut modifier jusqu'au sens même de ce que l'on perçoit, c'est notamment le cas dans l'illustration ci dessous : le groupe de traits et courbes du milieu de chaque ligne peut nous sembler spontanément, représenter la lettre B s'il est entouré du A et du C, tandis que la ligne suivante, ce même groupe formera à nos sens, un 13 plutôt qu'un B.

Est-ce qu'un chiffre écrit en noir sur fond blanc à la même couleur que le même, écrit en blanc sur fond noir?

Pour l'histoire du fond, j'ai pensé a la lettre A et A en blanc sur fond noir est moins fort en intensité que A sur fond clair. Je pense que c'est parce que c'est une lettre "claire" car c'est l'inverse pour M par exemple qui est une lettre "foncée".

Pour plusieurs synesthètes, non seulement, les chiffres et lettres (et plus généralement les symboles) possèdent leur propre couleurs, mais également, les associations de chiffres ou de lettre! ainsi, si le 2 est perçu jaune et le 4 bleu clair, alors, le nombre 14 peut être perçu en jaune. De même les mots peuvent être perçus d'une couleur qui ne représente pas forcément le mélange des couleurs de chaque lettre qui la compose. pour plus d'explication, voir ici). Ceci montre à n'en pas douter un lien entre l'attention, c'est-à-dire la focalisation de l'attention sur un aspect élémentaire ou la globalité d'une entité de sens qu'est le mot ou le nombre. Aussi demandais-je ce qu'il en était pour des cas particuliers qui me rendaient perplexe. (les 5 mots choisi l'ont été en préparation d'un test classique de Stroop)

Je souhaiterais savoir comment les mots sont perçus, notamment, les mots de couleurs, surtout 5 d’entre eux : « vert », « jaune », « rouge » « bleu » « marron ». est-ce qu’en te focalisant sur certaines lettres d’un mot, le mot change de couleur ?

« vert », « jaune », « rouge » « bleu » « marron »
vert est vert et noir
jaune est jaune et noir (presque rayé - rapport aux abeilles peut-etre?)
rouge est rouge et noir
bleu est assez noir
marron est blanc et marron

La lecture est soumise au fonctionnement de notre organe de vision, et plusiseurs études ont pu montré que lorsque nous lisons, notre oeil se place régulièrement sur les deuxième ou troisième lettres des mots ; pour les mots longs, la deuxième ou troisième, puis un saut vers une lettre du milieu ou de la fin de mot : notre oeil exerce des mouvements de saccades : il se pose par point successif sur les mots, il n'y a pas de mouvement continu de droite à gauche, par exemple pour les systèmes d'écriture comme le français)

Quand on lit, ce sont généralement les deuxième ou troisième lettres d’un mot dont l’image se retrouve au centre de la rétine. Penses-tu que la couleur d’un mot soit régulièrement proche de ces deuxième ou troisième lettres ? ou alors, le mot est bariolé et seules les lettres, une par une, ont des couleurs ?

Je ne savais pas pour cette histoire de 2-3eme lettre. Ca se verifie dans les mots ci-dessus mais il faut dire que c'est peut-etre parce que c'est la premiere syllabe qui est accentuée? Je ne sais pas... Par exemple, David est un melange de blanc et de noir et de rouge. Le rouge vient du i et ce n'est pas la 2eme ou 3eme lettre. Je sais juste que les intensites des couleurs sont differentes. Par exemple, le A et le I ont des intensites tres fortes. Pareil pour 6.

Il semble en effet que pour certains synesthètes, les voyelles aient une couleur plus intense que les consonnes, tandis que pour d'autres synesthètes, l'inverse se produit. Quoiqu'il en soit la remarque selon laquelle la couleur d'ensemble pourrait surtout provenir du phonème accentué est très pertinente : de nombreuses études établissent le développement de la lecture sur un mode d'ajout aux structures de reconnaissance phonologique.

En clair... Nous apprenons vraisemblablement à associer d'abord ce que nous entendons à un sens. Il se mets alors en place un système d'associations entre la perception de sons (les unités élémentaires de la langue, au niveau sonore, sont appelés phonèmes) et leur sens. Plutôt que de redévelopper un système de conversion des unités visuelle de la langue (graphèmes) plus tard, il semble que nous "greffions" les perceptions visuelles au premier système permettant de reconnaitre les sons, et de leur attribuer un sens. L'une des constations les plus importante qu'il en ressort est par exemple, que lorsque nous lisons, notre cerveau fonctione "comme si nous entendions ce que nous lisons".